Date de parution : jeudi 24 03 2022

Date de l'évènement : lundi 28 novembre 2022

Les négociations sur les salaires minima pour les ingénieurs et cadres de la branche de la métallurgie ont abouti à un accord le 18 mars 2022 conclu entre l’UIMM et la CFDT, la CFE-CGC et FO.

L’UIMM d’une part et, d’autre part, la CFDT, la CFE-CGC et FO se sont accordées pour revaloriser, à partir de l’année 2022, les salaires minima conventionnels des ingénieurs et cadres de 3,1 %.

Par ailleurs, et en vue de la fixation des appointements minimaux garantis des ingénieurs et cadres pour 2023, les partenaires sociaux ont également convenu d’engager la négociation en novembre 2022 en commençant par la réalisation d’un bilan économique et d’une analyse des perspectives 2023.

Enfin, les partenaires sociaux ont constaté que les hypothèses utilisées pour la définition des salaires minima hiérarchiques du barème unique prévu par la nouvelle convention collective nationale applicable en 2024 sont d’ores et déjà différentes de celles prises en compte lors de la négociation du barème précité. Ce constat les a conduits à acter l’ouverture de négociations à partir du premier trimestre 2023.

Nous vous informerons ultérieurement de la date de dépôt de cet accord qui permettra de fixer la date d’entrée en vigueur de cet accord pour l’ensemble des entreprises adhérentes à notre organisation professionnelle ainsi que de l’extension administrative de cet accord qui aura pour effet de rendre obligatoire les dispositions de l’accord national précité pour tous les salariés et employeurs compris dans le champ d’application de la convention collective des ingénieurs et cadres de 1972.

Texte de référence :

Accord national du 18 mars 2022 sur le barème des appointements minimaux garantis des ingénieurs et cadres à partir de l’année 2022